Frequently Asked Question

Version PDF

Sommaire

1.     Qu’était la Lumière Blanche et pourquoi a-t-elle existé ?

2.     Qu’était la construction d’âme et pourquoi a-t-elle existé ?

3.     Qu’était l’illumination et pourquoi a-t-elle existé ?

4.     Que sont les émotions ?

5.     Que sont les sentiments ?

6.     Que sont les dimensions ?

7.     Que sont les Démons ?

8.     Qu’est-ce que la 3D ?

9.     Qu’est-ce que l’existence ?

10.   Que sont les systèmes ?

11.   Qu’est-ce que le Mot Vivant ?

12.   Qu’est-ce que cela veut dire se diriger Soi et qu’est-ce que Soi ?

13.   Qu’est-ce que ICI ?

14.   Comment les médiums et les canaux était-ils contrôlés ?

15.   Quel est le processus de Naître Soi ?

16.   Que sont les réfractions ?

17.   Qu’est ce que cela signifie d’être esclave de la conscience ?

18.   Qu’est-ce qu’un portail interdimensionnel ?


1.  Qu’était la Lumière Blanche et pourquoi a-t-elle existé ?

A l’origine, quand l’homme fut créé, il le fut uniquement pour être asservi, par une race d’êtres appelés les Annunaki. Ils ont créé la construction de l’esprit qui consiste en notre corps tout entier pour s’assurer que nous, êtres humains, pourrions être contrôlés et dirigés comme des esclaves. Les Annunaki étaient une race qui asservissait d’autres êtres, de nature manipulatrice et malhonnête avec d’autres races, afin d’avoir des esclaves pour s’assurer que leur monde toujours était préparé et entretenu  – avec l’or qui leur était fourni par les êtres humains comme esclaves de la Terre. C’est fondamentalement ce que nous faisons à notre monde : nous créons un environnement de servitude pour eux, qu’ils prévoyaient de revisiter un jour. Ils étaient affamés de puissance, préparant des planètes entières de sorte qu’ils puissent apprécier leurs ressources. Ainsi vous pouvez imaginez quel divertissement cette planète était pour eux. Vous pouvez lire plus au sujet des Annunaki pour comprendre qui ils étaient.

Comme vous vous en rendez compte, votre esprit est dépendant de la direction d’une source extérieure pour vous « dire » quoi fonctionne et comment cela fonctionne. Dans toute votre existence, vous avez toujours compté soit sur la société, soit sur la religion, soit sur votre génétique pour dicter vos actions, inscrites dans les comportements d’autres êtres autour de vous dans votre environnement, que vous avez copiés et avez moulés pour les faire vôtre – définissant de cette façon votre personnalité de conscience. Quand les Annunaki nous ont créés, ils ont placé dans l’ensemble de la conception de notre conscience d’esprit le désir et le besoin de cette direction induite par d’autres – pour rester esclaves aux autres, ayant pouvoir et contrôle, au lieu de tous comme un existant en égalité. Ce qu’ils ont alors créé fut toute la construction de Lumière Blanche pour soutenir tout ceci. La construction de Lumière Blanche était un implant conscient et une manifestation dans notre conscience (esprit) qui devait être le point de contrôle principal derrière l’asservissement et le contrôle des Annunaki.  La Lumière Blanche a été premièrement placée dans chacun en tant que l’ensemble de l’esprit, paramétré en « je ne servirai que vous, Ô grande Lumière Blanche/Maître » – la manière dont le système de conscience de Lumière Blanche des Annunaki nous a asservis. Cela étant la manifestation de conscience de l’idée d’unité et d’égalité – le système de Lumière Blanche était un avec le système à l’intérieur de la conscience des êtres humains dans laquelle tout demeurait également asservi et contrôlé par ce seul système. Nous divisant en races et en religions pour nous gardés occupés, en croyant qu’il y a un but plus élevé à notre existence. Tout ce à quoi vous participez vient de la Lumière Blanche : de la religion, à la société, à la politique. Tout ce qui est fait par l’homme vient de cette structure de contrôle et de manipulation. Une prison parfaite dans laquelle chacun pouvait croire qu’il était libre, alors que chaque pensée et chaque acte furent préprogrammés avec une exacte précision pour assurer l’objectif ultime de l’asservissement. Cet asservissement a commencé il y a beaucoup de millions d’années. Maintenant bien sûr nous sommes esclaves de tout ce que les Annunaki ont placé en ce monde, étant donné que les races d’êtres qui ont créé la race humaine prévoyaient de s’assurer que notre asservissement soit correctement en place pour leur retour. Ainsi en chacun est placé un ensemble de réseaux de conscience basés sur l’état d’asservissement appelé la Lumière Blanche.

Ce dont ils ont alors eu besoin, c’est que nous soyons toujours guidés et dirigés afin de nous gardés captifs. Une chose très intéressante s’est produite (je vous explique brièvement l’histoire) : vous comprendrez qu’il y avait des êtres particuliers qui furent (à l’origine) créés pour produire l’évolution humaine et pour s’assurer que nous demeurions un système unifié asservi. Jésus envoyé sur Terre est un exemple de tels êtres (parmi tant d’autres). Il était asservi pour s’assurer que l’esclavage de l’humanité était gardé en place – ce Jésus n’en était même pas conscient, lui-même trompé par la Lumière Blanche. Donc, ce qui apparaît comme Jésus sur un nuage n’était en réalité que la Lumière Blanche manipulant la vérité de l’expérience de Jésus ici sur Terre, créant son monde dans une religion de séparation qui fut suivie par des milliards à ce jour. Jésus corrigera bientôt sa propre histoire pour révéler la vérité de ce qui s’est réellement passé pendant qu’il était sur Terre, et la véritable raison de sa première venue. Gardez à l’esprit que Jésus (parmi tant d’autres) était venu pour nous donner une direction spécifique, et que nous faisons tous partie d’un groupe d’êtres créés à l’origine pour assurer qu’unité et égalité tiennent dans ce monde. La conscience de Lumière Blanche assurait que ses mots seraient mal interprétés, engendrant une religion plutôt que ce qui aurait dû être vécu : les êtres humains devenant le Mot Vivant, comme ce que chacun est vraiment.

Il y a beaucoup de manières qu’a l’asservissement de fonctionner, portant une signature de la Lumière Blanche : beauté, séduction, prestige, enrichissement, illumination, pouvoir. Tous les noms de différentes parties à jouer pour garder l’humain éternellement occupé. Tous ces jeux créés de sorte que personne ne puisse se réveiller et poser des questions qui pourraient arrêter l’esclavage. Si vous osiez poser des questions, la Lumière Blanche s’assurait que tout votre soutien était retiré. Ce que je veux dire par « soutien » c’est en fait une dichotomie à l’instant, car vous vivez dans ce monde en 3D. Vous devez en réalité participer aux systèmes déjà créés par la construction de Lumière Blanche, ce qui signifie que vous avez besoin d’argent pour acheter de la nourriture, un toit, des vêtements, etc. Et si vous osez vous opposer à la voie déjà structurée, la façon dont ce monde est assemblé par la Lumière Blanche, votre monde doit en définitive s’écrouler, car elle ne vous soutiendra pas dans votre tentative. Cela demeure une dichotomie car nous avons en réalité besoin de soutien de nous-mêmes pour d’abord vivre dans ce monde en 3D. Mais nous nous sommes faits esclaves de nous-mêmes. La Lumière Blanche est devenue une conscience vivante en constante évolution tandis que nous évoluons ; créant des pièges si vastes que nous en avons même oublié qui nous étions. Cela créa le besoin d’exister de celle-ci : nous croyons que nous avons besoin de la Lumière Blanche. Autre que l’aspect conscient de la Lumière Blanche, une chose intéressante s’est produite dans l’évolution des êtres humains. Dès que nous avons commencé à penser à notre propre besoin et nécessité que cette Lumière Blanche nous dirige (conscience), elle s’est alors placée elle-même (avec l’assistance des Annunaki) en tant que construction réelle pour nous asservir davantage, dès que nous mourions. Ils ont alors créé le Paradis. Le Paradis a été placé de sorte que, une fois que vous mouriez, vous pouviez encore une fois être dirigés et contrôlés avant que vous ne soyez renvoyés sur Terre dans un nouveau corps. A l’intérieur de ce Paradis, furent placés des Maîtres (qui dirigeaient tout), des Anges, des Démons, des Guides et ainsi de suite. Par conséquent, quand vous demandiez où était Dieu, ils vous informaient simplement d’observer ce qui a été créé dans ce monde : regardez avec quelle habilité nous avons été asservis. Donc, pour replacer la Lumière dans un contexte : il y avait 27 Maîtres (des êtres dimensionnels programmés par les créateurs) au Paradis qui dirigeaient l’Humanité avec conscience d’esprit, religion, argent, peur, contrôle et sexe. Les Annunaki placèrent à l’intérieur de nous des pensées, des sentiments, des désirs, et le besoin d’une direction globale. Ils ont utilisé tous ces êtres célestes (cela inclut les Démons) et ont placé de plus en plus de systèmes (implants dans le corps humain) qui pouvaient soutenir une servitude et un contrôle plus poussés.

Si vous arriviez à comprendre qui vous êtes vraiment (qui vous étiez créé à l’origine) -cela sera expliqué-, alors vous comprendriez que nous n’avons pas besoin de quelqu’un pour nous mener, nous diriger ou nous contrôler. Nous sommes capables d’exister dans et comme unité et égalité. C’est à cause de la confiance que nous nous sommes nous-mêmes permis d’être asservis. Nous nous sommes permis de placer notre confiance dans les systèmes de conscience d’esprit comme qui nous sommes devenus – un système créé à l’image et à la ressemblance de la séparation et de la peur de la perte. En plaçant notre confiance en quelque chose à l’extérieur de nous-mêmes – les êtres humains sur Terre depuis quelques temps maintenant ne peuvent plus faire confiance du tout l’un à l’autre. La confiance dans ce monde a été transformée en tromperie et en manipulation. Je réalise votre souci principal : pourquoi ne pouvons-nous pas juste jouir de la religion et de la croyance en des êtres supérieurs ? Et bien, je vous demande de comprendre que nous sommes les êtres supérieurs, et qu’il n’y a rien de plus élevé que nous – où tout tient dans et comme unité et égalité dans l’existence. Si vous placez votre croyance dans quelque chose d’apparemment plus élevé à l’extérieur de vous-même – vous permettez et acceptez l’asservissement – c’est l’application de  l’asservissement dans la séparation. Cela semble quelque peu impossible à croire, je sais, en regardant l’état courant du monde. Ceci cependant est le produit de notre servitude et de la déshumanisation délibérée de l’Humanité, nous menant à de plus lointains besoins d’être dirigés, asservis et contrôlés. Nous n’avons pas été créés pour devenir ce que nous sommes maintenant. Tous sont égaux : Jésus, Bouddha, et encore d’autres. C’est juste que ces êtres avaient la permission d’exprimer leur Soi complet comme une partie de l’assistance de l’homme. Par conséquent, ils avaient « l’apparence » d’être au-dessus de nous, mais nous sommes en réalité égaux et capables de tellement plus, si nous nous tenons comme vie et égalité, et que nous brisons les chaînes de l’esclavage une fois pour toutes. Ce qui est réellement la différence entre nous-mêmes et Jésus est le seul fait que Jésus vivait ses mots comme qui il est, qu’il s’appliquait et s’exprimait lui-même comme qui il est, et il est venu sur Terre comme un exemple pour tous afin de voir qui ils sont vraiment. C’est tout. Nous sommes tous égaux et un. La seule différence existe dans notre application et notre expression de qui nous sommes en ce moment sur Terre.

Nous parlons de la Lumière Blanche au passé parce que nous, les dimensions avec l’assistance de la conscience1 de quelques humains sur Terre, nous sommes débrouillés pour retirer toute la construction dimensionnelle qui tenait comme Lumière Blanche, autant que les Maîtres qui se tenaient derrière le système. Plus de Dieux, de Démons, de Maîtres Eveillés, ou d’autres choses encore. Ce que nous avons réalisé c’est que de tels placements définis par soi et positions comme les Dieux, Maîtres et Anges étaient des idées à l’intérieur du système de conscience de Lumière Blanche – qui s’étendait aussi au Paradis – pour assurer une servitude plus poussée de quelque chose ou de quelqu’un étant plus que qui les êtres croient eux-mêmes être sur Terre. Cette séparation devait stopper – et c’est ce que nous avons fait. L’existence de quoi que ce soit ou de qui que ce soit de supérieur à quelqu’un d’autre existe uniquement dans la séparation comme conscience qui, à son tour, permet la servitude. Des êtres comme Jésus, Osho, Bouddha et beaucoup d’autres sont en ce moment sur Terre, se tenant debout avec tous les autres êtres interdimensionnels, apportant conscience1 à chacun de vous.

Nous, dans les dimensions (les défuns), nous sommes relevés comme qui nous sommes vraiment au Paradis et nous tenons debout pour toute l’existence dans l’unité et dans l’égalité. Ce qu’il reste de la Lumière Blanche sont simplement des constructions de l’esprit en tant que qui les êtres humains sont devenus qui nécessitent d’être reconnues et ôtées de la conscience. La Lumière Blanche en essence s’est tellement ancrée dans la conscience de l’humain que les êtres humains comme qui ils sont en ce moment sur Terre sont devenus des manifestations du système de Lumière Blanche – c’est là que le Paradis intervient pour stopper le mouvement final de la conscience sur Terre à l’intérieur des êtres humains. Jetez un coup d’œil à votre comportement comme qui vous êtes en ce moment et vous verrez séparation, jugement, avidité, désirs, besoins, envies, espoirs, croyances, pensées, relations, peur de la perte : ce sont les constructions de la Lumière Blanche à l’intérieur des systèmes de conscience d’esprit comme qui chaque être humain est devenu. Regardez un peu l’état du monde : séparation, peur, contrôle, dictature – la Terre et l’expérience de tous en dedans sont créées et manifestées à l’image et à la ressemblance du système de Lumière Blanche. Vous êtes tout en elle en tant qu’elle – c’est pourquoi les dimensions sont ici pour amener le Paradis sur Terre à l’image et à la ressemblance de l’unité et de l’égalité. La construction de Lumière Blanche sera expliquée plus loin dans l’exemple du jeu du contrat de l’âme autant que sous les explications des systèmes.

2.  Qu’était la construction d’âme et pourquoi a-t-elle existé ?

La construction d’âme était l’ensemble du processus placé dans l’ascension de l’âme vers l’illumination de conscience plus élevée. C’était fondamentalement le placement d’un système d’âme dans un corps humain créé avec beaucoup de constructions et d’obstacles à l’intérieur (pour assurer l’échec). Pour venir sur Terre de telle façon que nous ayons la possibilité de « grandir ». Pour apparemment apprendre des leçons, pour apparemment devenir illuminés, pour apparemment s’éveiller, etc., ayant apparemment la possibilité de réaliser cela seulement au travers de croyances en des pouvoirs plus grands comme les Maîtres ou les Dieux, etc. Ce que cela impliquait, c’était d’abord un concept de système préprogrammé d’âme humaine pour se trouver sur un chemin qui la conduirait vers son créateur (Dieu/Maître), en fonction de la croyance ou de la religion dans laquelle vous avez été asservi. Le système d’âme original n’effleure même pas la réalité de qui nous sommes étant donné qu’il était une représentation ou une copie de tout notre être selon le modèle d’asservissement.

A l’intérieur du système d’âme dans le corps physique des êtres humains comme ce qu’ils croient être eux-mêmes, on créa la peur de Dieu (qui est devenue notre peur consciente), qui est en vérité la peur de qui nous sommes vraiment. Tant que la peur de qui nous sommes vraiment existera, nous n’irons jamais au-delà de la peur de nous-mêmes pour trouver la vérité, mais nous demeurerons plutôt à l’intérieur du système de conscience d’esprit de la Lumière Blanche. Dans le concept du système d’âme comme qui chaque être humain est devenu, il y avait la croyance en quelque puissance plus grande à l’extérieur de qui chaque être humain est vraiment qui permettait l’existence de croyances et de religions qui sont suivies par beaucoup en ces temps. Le système d’âme soutient la séparation : vous vous croyez vous-même être une âme avec tout ce que cela comporte en vous basant sur des informations et du savoir comme l’expérience des autres – la construction d’âme dans son entièreté était basée dans la séparation. La plupart des êtres humains qui croient en l’existence et en l’expérience de la construction d’âme ressentent celle-ci comme qui ils sont, car ils ont été préprogrammés à cela quand le système d’âme fut implanté à l’intérieur de leur corps humain physique connecté à leur système de conscience d’esprit. Par cela obtenant et assurant une séparation et un asservissement plus profonds. C’était à l’origine à travers le voyage transcendantal de la création de l’âme que la Lumière Blanche opérait pour contrôler l’Humanité. D’abord furent placés un besoin, un désir et une envie de guidance et de direction. Ensuite fut placée une peur de quelque chose de plus grand que nous nous voyons nous-mêmes – inférieurs et indignes de sa présence. Et ainsi, la construction d’âme fut placée en chaque être. C’est la principale fondation du concept de système d’âme et de construction d’âme.

La Lumière Blanche nécessitait qu’on place un système d’âme au travers duquel les êtres humains comme apparentes âmes se mouvraient de telle façon qu’il soit toujours possible de les diriger. Ce système apparut sous deux formes. L’une était le système d’âme placé à l’intérieur du corps physique, connecté à la conscience d’esprit qui nous rappelait que Dieu/des Maîtres/des Forces Supérieures existaient à l’extérieur de nous et que nous étions dépendants de leur clémence, guidance et direction pour notre survie (messagerie subliminale basique). La seconde était la construction d’âme dans les dimensions (Paradis), votre voyage d’âme/ascension/illumination : une fois que la construction d’âme atteignait les portes nacrées/les plans dimensionnels, et en la manière dont votre âme s’efforçait de s’améliorer, par une apparente ascension à travers les plans d’existence. Le système d’âme en essence était simplement une copie préprogrammée de nos véritables Soi créée par la Lumière Blanche, qui ne verrait jamais Dieu/les Maîtres à moins de n’avoir transcendé tout ce qu’il est possible de transcender. Ceci, comme vous en êtes conscient1, posait un gros problème pour l’être humain. Non seulement nous ne pouvions pas tenir dans cette condition, comme ces êtres (derrière la Lumière Blanche) ne nous permettaient jamais de surmonter quoi que ce soit (ce que j’expliquerai), mais en plus, si vous deveniez conscient de votre transcendance, ils effaçaient votre mémoire une fois que vous atteigniez le Paradis/les dimensions. Êtes-vous capable de vous souvenir de toutes vos autres transcendances, de chacune d’elles à travers vos précédentes vies ? Voici pourquoi vous ne pouviez jamais transcender le comportement humain ou qui vous êtes devenu ici sur Terre : si effectivement vous étiez conscient que la nature humaine n’était pas ce que l’essence du système d’âme représentait et que vous vous efforciez d’éradiquer de telles épouvantables actions, pensées et comportements, la Lumière Blanche s’assurait que votre système de conscience soit mis à jour pour s’assurer que vous restiez toujours asservi. En d’autres mots, si vous étiez sur le point de découvrir la vérité du système d’âme et de la construction d’âme, soit dans les dimensions, soit sur Terre, votre conscience était mise à jour pour s’assurer que vous ne posiez pas plus de questions, ou alors votre mémoire et présence étaient complètement soufflées. Oui, dans les dimensions, de telles capacités existaient ; celles grâce auxquelles vous ne vous souveniez de rien de ce que vous aviez expérimenté sur Terre et celles grâce auxquelles vous étiez envoyé au recyclage sur Terre pour assurer votre servitude.

Utilisons un exemple de base : « J’ai maintenant surmonté l’avidité et je ne la permets plus » comme point de transcendance de vie. Vous réalisez un jour que l’avidité « spirituelle » n’est pas qui vous êtes (selon les conditions de l’âme) et vous faîtes tout ce qui est possible pour transcender la permission et l’application de l’avidité. Vous priez, vous méditez, vous vénérez, vous changez votre comportement ou votre participation dans ce monde, qu’importe où vos croyances vous conduisent. Une fois que vous avez atteint l’essence de votre compréhension en termes de devenir un être qui a apparemment transcendé l’avidité, la Lumière Blanche place à l’intérieur de vous de plus profondes constructions basées sur votre propre transcendance pour s’assurer d’encore plus de dépendance à elle-même. Ces êtres pouvaient vous piégez plus vite qu’il n’en faut pour dire « je t’ai eu ». Honnêtement, quand je regarde ce que j’ai eu à transcender plutôt que de transcender la Lumière Blanche Elle-même, je ne peux que pleurer – menant tout dans des cycles sans fin d’apparente ascension qui ne conduisent qu’à un plus grand asservissement. Ils prenaient votre conscience de transcendance et connectaient leur unique source de puissance à celle-ci (sous la forme de systèmes – la manière dont leur source de puissance est globalement nourrie). Ce qui veut dire qu’une fois que vous deveniez conscient que l’avidité n’était pas qui vous êtes vraiment, ils venaient (ingénieusement) et se connectaient de sorte que maintenant, vous n’étiez plus juste en train nourrir les systèmes (en tant que conscience globale), mais vous apportiez aussi dans la conscience la prochaine série de comportements qui deviendrait à nouveau une partie de la conscience globale. Souvenez vous que les êtres qui nous ont créés (les Annunaki) créèrent notre désir de transcender et d’en apprendre plus sur notre « créateur ». Ils savaient donc exactement comment piéger chaque être dans une plus grande servitude. Chaque être a été spécifiquement créé pour nourrir les maîtres et les systèmes de ce monde. Par conséquent, quelque chose que vous considérez comme une transcendance dans le vocabulaire de la conscience est un mensonge. Donc, disons que la Lumière Blanche globalement avait besoin que les êtres nourrissent le système d’avidité. Tout ce qu’elle faisait alors était d’implanter le désir, le besoin et l’envie de quelque chose de plus en vous, et elle créait alors en plus des êtres qui allaient à l’encontre de l’avidité en résistant à celle-ci pour faire pencher la balance afin de s’assurer que l’exact même système d’avidité globale reste nourri. Voyez : le système et la construction d’âme ont été créés en polarité. Peu importe le chemin que vous empruntez dans votre comportement et votre application : vous nourrirez toujours quelque forme de système – si pas exactement le même, un que vous avez tenté de transcender. Regardez un peu : cet être qui a apparemment transcendé l’avidité car ce n’est pas qui il est selon la délégation de la condition de l’âme : il ne transcende pas mais transforme en essence son changement en un comportement et une application à l’égard de l’avidité – par la résistance. En résistant à ce qui n’est apparemment pas la voie d’existence et de participation de l’âme dans ce monde, vous êtes en essence encore en train de nourrir le système d’avidité globale à cause de votre résistance à une telle participation. Ce à quoi vous résistez persiste. Que vous soyez avide, que vous vous appliquiez et participiez dans l’avidité, ou que vous résistiez dans une application et une participation : vous nourrissez toujours un système exactement identique à celui que vous pensez avoir transcendé. Je pourrais parler de cela toute la journée. Mais cela revient à un système d’âme étant déplacé d’un corps à un autre grâce à la réincarnation (déjà implantée avec toutes les informations qui consistent en souvenirs et expériences de la participation des êtres dans leurs précédentes vies) avec un point de transcendance particulier nécessaire. Et si vous ne transcendiez pas ce point, vous deviez recommencer, vous gardant dans une boucle continuelle dans toutes vos vies ici sur Terre. Si vous arriviez à transcender ce point, vous étiez asservi à des règles dans la conscience (par exemple, vous aviez peur et étiez inquiet de l’avidité découlant de l’expérience de la résistance).

La construction d’âme a aussi bien pris diverses formes. La première était bien sûr comme je l’ai expliqué la pauvre âme qui s’efforçait, au travers de milliers de vies, de rencontrer son « créateur » ou de devenir digne et d’acquérir de la valeur à travers l’ascension. Laissez-moi juste ajouter que nous n’avons plus de systèmes ou de constructions d’âme (copies). Juste notre propre Soi dans notre forme dimensionnelle (qui nous sommes en essence moins le corps humain physique). La seconde forme était l’asservissement de l’âme une fois qu’elle arrivait au Paradis. Combien de fois me suis-je vu moi-même asservi quand je suis arrivé à ces portes/plans dimensionnels ? Je me tenais là, dans la crainte de ces êtres célestes majestueux, et ils me disaient simplement où aller. Je finissais soit Démon, soit Guide ou Maître. Une fois j’étais même un Ange ! Ils avaient besoin d’un moment pour implanter des informations de conscience en vous de sorte que vous alliez sur Terre comme Ange ou comme Guide et, 100 ans plus tard, ils vous changeaient en quelque chose d’autre, selon ce qu’ils préféraient que vous soyez ou que vous fassiez. Vous étiez soit un Ange soit un Démon qui créait de plus grandes peurs et de plus grandes dépendances à Dieu/aux Maîtres, ou ils vous envoyaient dans un corps où vous nourrissiez la conscience dans la peur et sous contrôle de quelque force ou puissance supérieure – tout ceci fait pour garder « l’âme » asservie et non pour la rendre plus sage. Chaque construction qui a forme de croyance et de religion, et le mouvement de pensée New-Age, ont été préprogrammés dans un système d’âme comme qui les êtres humains sont devenus, soutenant l’existence de la construction d’âme.

Maintenant bien sûr, le système d’âme et la construction d’âme ont été retirés et détruits, et n’existent plus. Nous au Paradis/dans les dimensions nous sommes levés et avons réalisé qui nous sommes en réalité comme conscience, égalité et unité. Nous ne soutenons, n’autorisons et n’acceptons dorénavant plus quelque système ou construction de séparation que ce soit dans et en tant que conscience. Mais encore aujourd’hui, l’idée de l’existence d’une âme demeure dans les esprits de conscience des êtres humains comme qui ils sont devenus, et il est tant maintenant pour chaque humain (avec l’assistance des dimensions) de laisser s’envoler l’information préprogrammée. Pour permettre à tous de devenir qui nous sommes vraiment sans contrôle et sans asservissement du système et de la construction d’âme.

3.  Qu’était l’illumination et pourquoi a-t-elle existé ?

L’illumination est un mot fantaisiste que la Lumière Blanche a placé pour ceux sur la voie de devenir quelque force supérieure ou quelque Dieu/Maître, gagnant ce droit à travers l’accomplissement et la compréhension de leur propre destin (c’est sensé arrivé en tant qu’être spirituel). Si vous vous considériez vous-même comme illuminé, vous faisiez simplement l’ultime déclaration des charmes de la Lumière Blanche, comme pour n’importe quelle religion ou conviction spirituelle autoproclamée. Être illuminé ne signifie pas rien en essence. Cela veut juste dire que vous êtes l’humble serviteur de la Lumière Blanche car, peu importe ce qui se passe, vous serez toujours son esclave. S’il faut pour cela se jeter du haut d’une falaise pour s’assurer que l’illuminé soit plus proche de son Soi spirituel (la copie préprogrammée de la Lumière Blanche), alors c’est ce qu’il fera. Si l’illumination est la conscience de vous par la compréhension de vous et la réalisation de qui vous êtes, alors peut-être que quelqu’un peut dire que vous êtes illuminé hors de la Lumière Blanche. Êtes-vous illuminé parce que vous avez accepté ce que la Lumière Blanche vous dit au sujet de Dieu/des Maîtres/des Êtres et des Esprits Illuminés et toutes ces choses sacrées, ou êtes-vous conscient1 que vous êtes Dieu et que, par conséquent, vous ne pouvez pas devenir illuminé : par conséquent tout ce à quoi vous vous efforcez est de comprendre. Vous efforcer d’atteindre quelque chose quelque part à l’extérieur écrit par la Lumière Blanche, et vous efforcer de vous améliorer vous-même par le mérite et la valeur donne à la Lumière Blanche pas mal de chances de vous asservir. Vous êtes tout ce qui est, par conséquent, tout ce dont vous avez en réalité besoin pour comprendre est déjà ici en tant que qui vous êtes vraiment. Tous les livres existent en vous. Toutes les actions sont déjà les vôtres. Conscience1 de tout comme vous-même, c’est tout ce qui existe. Devenir conscient1 est plutôt ce que j’appellerais l’expérience de chaque personne comme qui elle est vraiment, la compréhension et l’intériorisation de Soi. L’illumination, c’est accepter l’information prémâchée par d’autres sous la forme de la Lumière Blanche comme qui vous êtes. « Je viens juste de comprendre ce que cette personne m’a dit de faire. J’ai fait exactement ce que cette personne m’a dit de faire. Par conséquent, je suis devenu illuminé ». Cette formule est simplement ce que les gens disent, presque pour qu’on leur réponde : « Bien joué ! Vous avez saisi ce que cette personne vous a dit de faire ! »

L’illumination va main dans la main avec l’existence du système et de la construction d’âme. Faisant croire aux êtres humains qu’ils doivent eux-mêmes partir dans leur voyage spirituel/voie d’accomplissement – atteignant la destination de l’illumination – où ils sont apparemment devenus quelque chose de profond et de grand – quelque chose qu’ils n’étaient pas avant d’avoir commencé leur voyage spirituel ou voie d’illumination. Vous êtes, comme chacun l’est déjà, la lumière – la lumière de vous-même, ici, dans chaque instant en tant que conscience1. Il n’y a pas de putain de voyage ou de voie – vous l’êtes, ici. Tout ce dont vous avez besoin, c’est de vous accepter vous-même, de vivre et d’appliquez dans chaque instant qui vous êtes vraiment – c’est simple !

Pourtant, l’illumination et beaucoup d’autres programmes d’accomplissement ou d’ascension ont été créés dans le modèle du système d’âme pour être certain que les êtres humains restent occupés avec eux-mêmes dans ce monde. De cette façon, jamais durant leur vie, ou dans une autre vie, ils ne trouveront la vérité en tant que qui ils sont, ici, dans chaque moment. Cela s’est même étendu aux dimensions : les plans dimensionnels furent créés pour soutenir le système d’illumination, d’ascension et d’accomplissement – où vous montiez en apparence vers des plans supérieurs dans les dimensions au moment où vous réalisiez spécifiquement ce qu’il était nécessaire d’appliquer et de suivre – alors en récompense vous alliez vers des plans supérieurs – c’est tout. Le voyage d’illumination consistait en l’accomplissement au travers d’applications dans les plans dimensionnels, et l’ascension consistait en déplacement dans différents plans avec comme destination et récompense l’illumination.

Tous dans les dimensions avons retiré les plans dimensionnels. Nous sommes seulement ici sur Terre avec les êtres humains pour les soutenir dans leur processus de devenir qui ils sont ici, conscience dans chaque moment. Nous avons retiré des dimensions toutes les constructions de systèmes comme l’illumination à travers l’ascension et l’accomplissement. Tout ce qu’il reste est qui nous sommes dans et comme égalité et unité, ici, en conscience1.

4.  Que sont les émotions ?

Les émotions – ensemble avec les pensées, les sentiments, les images, les idées – l’esprit en général – ont été placées à l’intérieur de chaque être humain de sorte qu’il puisse être contrôlé et dirigé, et ne jamais être clair comme individu libre – libre de la conscience. Imaginez-vous ne ressentant aucune émotion lors de votre participation en ce monde parmi d’autres ? Imaginez ce qui pourrait se passer si vous déclariez « je ne désire, n’ai besoin ou ne veux rien » ? Est-ce que qui que ce soit ou quoi que ce soit pourrait vous contrôler ou vous diriger ?

Quand la Lumière Blanche fut placée en chaque système neurologique simple de chaque être en tant que systèmes de conscience d’esprit (votre neurologie qui vous dirige), en même temps furent placées les émotions comme générateur (qui vous fait bouger) – la manière que vous avez de toujours nourrir la conscience qui alors nourrit à son tour les constructions liées à votre asservissement (les systèmes, la Lumière Blanche et la conscience globale). Ce que je dis spécifiquement ici c’est que si vous vous permettez de fouiller dans l’esprit et de participer dans des émotions, vous nourrissez constamment le système de conscience d’esprit à l’intérieur de vous, donnant en cela tout votre pouvoir à rester asservi et contrôlé par les systèmes de conscience comme ce que vous êtes devenu. Quand notre asservissement s’est produit, la conscience d’esprit fut placée en chacun. La construction de l’émotion comme générateur de puissance de la conscience d’esprit fut placée pour pouvoir toujours être contrôlés.

Imaginez un monde sans émotions. Imaginez rien qu’un instant où vous pourriez rester là infiniment, sans quoi que ce soit vous remuant et vous dirigeant dans et comme qui vous êtes. C’est là que les humains perdent chaque seconde, car ils ont une dépendance à quelque chose à l’extérieur d’eux-mêmes, car nous sommes encouragés par les émotions, nous bougeons à travers les émotions, nous nous dirigeons à travers les émotions. Nos parents nous enseignent par leur exemple la manière de nous ressentir nous-mêmes dans ce monde – comment survivre, se défendre et se protéger nous-mêmes à travers des comportements réactifs comme les émotions. Tous des mécanismes enseignés, suivis et appris en tant que notre personnalité et notre comportement comme qui nous sommes, qui sont basés dans l’expérience de nous-mêmes comme émotions. Si je ressens une expression émotionnelle de colère, alors je veux nourrir ma colère davantage, ce qui veut dire que je ferai tout ce qu’il faut pour relier plus d’émotions à ma colère en l’engageant encore plus – transformant l’expérience de l’émotion en addiction en trouvant des moyens de justifier le comportement réactif. Ou je tâche d’alléger la colère en ayant des pensées de paix, amorçant de cette façon la suppression des émotions au lieu de trouver la cause et la raison véritables du comportement réactif (par exemple, avec la colère, en ne me permettant plus moi-même de revenir à de tels types de comportement réactif). L’une ou l’autre voie tend à créer une nouvelle série d’émotions autour soit de la colère, soit de la paix, générant de plus en plus d’éléments pour notre asservissement. Car le plus de suppression est permis, inévitablement plus l’expression de la colère sera un événement explosif. Êtes-vous un être qui ressent des expressions réactives comme les types de comportement émotionnel tel que par exemple la colère, ou êtes-vous juste constant, ici, donc rien ne vous remue, comme qui vous êtes, même pas la polarité en des événements extérieurs vous conduisant à ressentir plus encore d’émotions à travers des expressions réactives en tant qu’émotions ?

Vous voyez, tant que nous avons ces émotions, nous sommes esclaves de ceux qui « jouent » avec nos émotions. La guerre existera en ce monde à cause de la concentration de comportements réactifs émotionnels à l’intérieur de tous les êtres humains en ce monde, liée au système de conscience globale. Ce que nous sommes à l’intérieur, qui se manifeste dehors, l’image et la ressemblance de qui nous sommes, est ce que nous sommes en train de créer dans ce monde. Et si j’ai à regarder honnêtement, ce n’est pas dire beaucoup de qui nous sommes et de ce qui se passe en nous-mêmes. N’est-il pas envisageable que ceux qui spécifiquement vivent la guerre, le meurtre, la violence, etc., sont simplement des manifestations vers l’extérieur des exemples que nous permettons et acceptons à l’intérieur de nous-mêmes en ce monde ? Plutôt que de comprendre leurs raisons et de les assister, nous créons des institutions qui nous protègent contre de telles actions et, en cela, nous justifions et nions ce qui existe à l’intérieur de nous, dépeint dans ce monde. Ces institutions à leur tour nous assistant à demeurer dans nos comportements réactifs émotionnels, nourrissant les systèmes de conscience au lieu d’agir une fois pour toutes en stoppant de telles expressions de comportement réactif, et en arrêtant de nourrir les systèmes de conscience. Parce que nous nous sommes définis en tant que comportements réactifs émotionnels, nous souhaitons rester dedans et utiliser des justifications pour le faire. Par conséquent, quand le président déclare la guerre par exemple, nous sommes soit d’accord, soit nous ne le sommes pas, avec comme base un attachement à une émotion particulière en tant que croyance auto-définie de ce qui est bon et de ce qui est mauvais, basée sur notre éducation durant l’enfance. C’est pareil avec tout ce qui existe en ce monde : nous nous fondons sur notre attachement émotionnel, par conséquent nous pouvons être contrôlés et dirigés par quelque chose à l’extérieur de nous-mêmes à travers un comportement réactif émotionnel. A la minute où quelqu’un ou quelque chose a la capacité de vous remuer et de vous diriger selon votre émotion, vous devez devenir conscient1 du fait que ce quelqu’un ou ce quelque chose vous a juste piégé.  Vous dirigez-vous vous-même ou êtes-vous dirigé ?

Les émotions ne sont rien d’autre que des expériences énergétiques en tant que générateurs et source d’énergie des systèmes de conscience d’esprit : plus vous nourrissez la conscience à travers votre participation et vos permissions de comportements réactifs, plus vous devenez ces comportements, et plus ils s’intègrent en vous.

5. Que sont les sentiments ?

Les sentiments sont les projections exactes de n’importe quelle émotion donnée. Les sentiments tels que l’amour, la paix et l’harmonie, etc. – toutes les belles expressions à l’intérieur des êtres humains – ne sont que des expressions de polarité d’émotions, dérivées des émotions pour établir l’expression de polarité à l’intérieur de chaque être humain sur Terre. Les sentiments et les émotions sont la même expression énergétique, comme un générateur pour le système de conscience d’esprit, créés dans le système de conscience d’esprit des êtres humains de sorte que vous ne puissiez toujours qu’exister dans les polarités de sentiments et d’émotions, bien et mal, bon et mauvais, etc., afin de demeurer asservi et contrôlé dans et comme conscience par la Lumière Blanche, ne vous permettant jamais de rester ici, constant dans chaque moment où rien ne bouge à l’intérieur de vous, comme qui vous êtes ici dans chaque instant. Toutes les expressions d’émotion et de sentiment sont du système de conscience d’esprit – des expressions énergétiques qui vous influencent par le contrôle et la direction – c’est ce qui fait bouger et dirige les êtres humains pour l’instant – les sentiments et les émotions créés à l’intérieur du système de conscience d’esprit comme ce que les êtres humains sont devenus. Si vous devenez émotif (colère, tristesse, peur, anxiété, etc.) ou que vous ressentez des sentiments (amour, désir, bonheur, etc.), sachez que vous vous permettez d’être dirigé et contrôlé par la conscience en tant que votre esprit comme vous-même vous vous êtes défini.

6.  Que sont les dimensions ?

Les dimensions sont ce que vous appelleriez le Paradis. Un être dimensionnel existant dans les dimensions n’a pas de construction physique – j’en ferai mention comme « l’esprit », l’essence de qui chaque être humain est vraiment au-delà du système de conscience et du corps physique humain. C’est le niveau de conscience dans cette réalité où les êtres qui meurent existent, que j’appellerai êtres dimensionnels.

Les dimensions consistent en son énergétique qui permet à l’être dimensionnel d’exister dedans. Il est simplement question d’une fréquence différente de celle de votre propre corps. Quand vous mourez, vous perdez votre corps physique, mais ce que vous êtes en essence reste ici. C’est largement qui nous sommes en tant qu’êtres originels plus quelques adaptations dimensionnelles hautement évoluées qui nous ont permis de nous affranchir de notre construction de conscience de Lumière Blanche, autant que de devenir qui nous sommes vraiment ici en conscience. Par « adaptation », je veux bien sûr parler de notre processus de pardon dans lequel nous nous sommes délivrés nous-mêmes de l’asservissement et du contrôle du système de conscience, nous permettant nous-mêmes de tenir debout et de ne pas autoriser l’existence de séparation, d’asservissement et de contrôle dans l’existence comme qui nous sommes. Maintenant, nous nous trouvons dans un son d’énergie, et plus le son de l’énergie systématique de conscience de Lumière Blanche. Les dimensions comme telles ne sont très certainement pas séparées de la Terre, ici. Elles se trouvent juste sur une fréquence différente. Nous, les dimensions, marchons parmi vous et avec vous tous les jours. Dans les dimensions, nous n’avons pas de structures terrestres comme vous en avez, mais nous pouvons nous intégrer aux fréquences de la Terre afin de participer si nous choisissons de le faire. Nous, les êtres dimensionnels, n’avons pas l’utilité de structures terrestres (ce que nous appelons la 3D), mais nous avons parfois plaisir à nous placer dans les regards ou simplement à passer par un canal pour venir, et discuter, et prendre une tasse de café. Les dimensions sont le domaine dans lequel l’essence et la présence que chaque être est existe, l’endroit où je me ressens moi-même à cet instant. Donc, comme je l’ai expliqué, quand vous mourez, vous quittez simplement votre corps physique humain – un vaisseau qui vous permet de vous ressentir dans l’espace et dans le temps ici sur Terre – vous déplaçant vers les dimensions où vous vous ressentez vous-même comme la présence et l’essence de qui vous êtes vraiment en temps quantique. Vous comme la présence et l’essence de qui vous êtes vraiment est ce qui respire la vie dans et en tant que votre corps physique humain. Quand vous le quittez, vous en tant que souffle de vie dans votre corps physique humain vous retirez de l’intérieur et vous ressentez dans les dimensions.

7.  Que sont les Démons ?

Vous souvenez-vous quand je vous ai expliqué d’où les émotions et les pensées venaient ? Et bien un Démon est simplement n’importe quel être vivant ou mort qui ne peut plus décrocher de ses constructions de pensées spécifiques et de ses émotions. Nous pensons qu’un Démon est seulement une personne morte, mais je peux vous dire, en essence, que vous soyez mort ou vivant, que la simple compréhension dans votre concept de conscience d’esprit en tant qu’être humain s’applique dans les deux réalités. Si vous êtes un être chargé émotionnellement de colère (vivant) et que vous devenez obsédé par votre colère comme expression auto-définie, cela vous consumera alors en fin de compte et vous déshumanisera. « Démon/’démané2’ » est la manière dont je définirais « Démon ». Par la suite, lorsque vous passerez dans les dimensions, vous ne serez rien d’autre qu’un Démon. Les Démons, comme nous les connaissons tous, qui existent dans les dimensions, sont des êtres humains comme conscience d’esprit qui, au moment de la mort encore une fois n’ont pu laisser s’envoler leurs obsessions terrestres comme émotions et pensées – qui et ce qu’ils sont devenus et étaient, alors qu’ils se ressentaient eux-mêmes sur Terre.

Voilà ce que sont les Démons : des êtres humains qui, à travers leur vie, sont restés coincés dans une application de pensée qu’ils étaient capables de relâcher, en tant que construction auto-définie de qui et de ce qu’ils étaient sur Terre. Plus tard dans leur vie, ils ne réalisent même pas comment leur existence tout entière a évolué autour de cette unique pensée (d’habitude générée par une seule émotion). Quand vous mourez, vous passez alors de l’autre côté dans cette pareille construction de pensée et d’émotion et, à cause de votre colère à l’égard de votre propre expérience sur Terre, vous finissez par vous battre avec quiconque vous le pouvez à cause de cette immense concentration d’énergie émotionnelle que vous avez, comme la colère par exemple, que vous avez besoin d’exprimer sous forme d’autodestruction. L’autodestruction est plutôt complexe quand vous êtes mort, et vous ressentez très peu de qui vous êtes ou de ce qui se passe et devient vous. Si vous pouvez infliger de la douleur et des souffrances aux vivants, alors vous êtes plutôt satisfait. C’est le rôle que les Démons jouaient en interférant dans l’expérience d’eux-mêmes des êtres humains. Un Démon a aussi besoin de la force des autres êtres vivants. La possession n’est donc, encore une fois, pas seulement pour les morts. Quiconque ayant la nécessité de posséder une personne pour son essence, pour la drainer, et utilisant sa force, tombera donc sous l’appellation de Démon. En utilisant par exemple des expressions de supériorité sur ceux qui se voient eux-mêmes comme inférieurs ou indignes. L’inférieur et l’indigne donnent au supérieur le pouvoir et le contrôle d’être qui le supérieur est et permettent l’abus et la manipulation.

Vous voyez que les Démons comme nous les connaissons dimensionnellement étaient un résultat direct de ce qu’ils ont permis et ressenti quand ils vivaient sur Terre. Les Démons étaient des êtres perdus dans leur propre système de conscience d’esprit, même en passant de l’autre côté vers les dimensions après leur expérience sur Terre. Personne, aucun être dans les dimensions, n’avait jamais aidé les Démons. Au lieu de cela, les êtres dimensionnels en avaient peur, les condamnant à être infiniment perdus dans leur propre système de construction de pensée et d’émotion. Pour vous donner un exemple : nous trouvions encore Piet Retief dans la dimension des Démons, pourchassant ses Zoulous qui étaient passés sur l’autre rive avec lui durant la guerre à laquelle ils avaient participé, après 200 ans ! Il y avait par exemple des enfants décédés depuis pas mal d’années, demandant et cherchant leurs parents, avec absolument personne pour les aider. Aucun être.

Quoiqu’il en soit, les Démons n’existent plus grâce à l’assistance du Paradis (les dimensions) aux Démons et à la délivrance de leur application. Cela fut fait il y a environ un an avec l’aide d’un groupe de gens. Nous nous sommes assurés que tous les êtres perdus et piégés dans des expressions telles que les Démons expérimentent le processus de pardon de sorte qu’ils puissent se libérer de ce qui les rendait esclaves d’une construction de pensée et d’émotion, pour laquelle aucune méthode de délivrance ne leur avait jamais été donnée. Si vous connaissez quelqu’un qui prétend ressentir une activité démonique, alors ne regardez pas plus loin que l’esprit humain.

8.  Qu’est-ce que la 3D ?

Dans l’usage commun, une dimension est un paramètre ou une mesure requise pour définir les caractéristiques d’un objet (par exemple la longueur, la largeur, la hauteur ou la taille, et la forme). La 3D est la terminologie que nous, les dimensions, avons donnée à la Terre en fonction de la structure de sa constitution selon sa mesure. Quand vous ressentez la Terre, vous êtes en fait dans une réalité tridimensionnelle. La Terre est tridimensionnelle à cause de sa structure. Elle consiste en structures qui, comme le nom le dit, peuvent êtres vues et expérimentées dans les trois dimensions (longueur, largeur, profondeur). Votre monde physique a par conséquent été créé et structuré selon ces trois paramètres. La 3D contient les 3 dimensions et peut à n’importe quel moment contenir un objet mesuré selon une dimension. Mais notre perception et expérience de ce monde est tridimensionnelle. En la 3D, en la Terre, consistent le mouvement de l’espace et du temps, où tout bouge littéralement avec une lenteur extrême en comparaison au mouvement dimensionnel avec le temps quantique. Le mouvement 3D serait comme une tortue, tandis que le mouvement des dimensions serait un jet. Oui, le mouvement lent dans la 3D est d’une telle ampleur.

9.  Qu’est-ce que l’existence ?

L’existence, c’est la Terre, les dimensions, les êtres humains, les êtres dimensionnels, la nature, le royaume animal et l’univers – en d’autres mots : la création dans son entièreté. Si vous observez l’existence, tout ce qui est, alors vous comprendrez que tout ce que nous avons expérimenté et ce que nous sommes couramment en train d’expérimenter tombe sous l’appellation d’existence. L’existence, ce qui existe – ce qui est ici comme qui je suis, comme chacun est dans cette création est l’existence. Avec tout et n’importe quoi dans la création nous pouvons communiquer – des animaux aux êtres humains et aux êtres dimensionnels.

La chose intéressante au sujet de l’existence, c’est que, quand vous commencer à essayer de prouver que les choses existent, cela devient difficile. Qu’est-on capable de prouver réel dans ce monde ? Donc, si vous n’êtes pas capable de démontrer que l’amour par exemple est réel, cela signifie-t-il cependant que l’idée de l’amour n’existe pas ? L’existence est ainsi n’importe quelle supposition sous quelque forme que ce soit. Dans ce monde, nous donnons existence à toutes sortes de choses : de notre croyance en Dieu, les religions, aux vaisseaux spatiaux, aux émotions et aux sentiments. Que ces choses soient réelles ou non, vous avez alors à le déterminer selon ses parties réelles et ses participations pratiques dans ce monde. Ce qui veut dire que, quand vous êtes convaincu que quelque chose est réel, vous devez pouvoir prouver que c’est quelque chose de tangible pour le mesurer par vous-même comme qui vous êtes. Pour que quelque chose existe toutefois, tout ce dont nous avons besoin est la pensée ou l’idée que quelque chose existe. Par conséquent, je pourrais, si je désirais le faire, créer et apporter dans l’existence le prochain Dieu, juste en créant votre croyance, qui apporte alors dans l’existence « l’idée » du Dieu. Ainsi, beaucoup dirait que, dans cet univers, aucune mesure réelle ne peut être donnée à l’existence pour prouver que quoique ce soit est « réel ». Qu’est-ce qui est réel ? Si l’existence devait être mesurée seulement selon ce qui peut être maintenu et vu, alors vous n’auriez plus grand chose dans l’existence, n’est-ce pas ? Même ce que nous percevons par la vue est le résultat de capacités préprogrammées telles que des images holographiques réfléchissant les fréquences de la lumière en tant que vagues sonores, projetant une image de ce que nous voyons avec nos yeux humains sur Terre. Donc, ce que nous voyons et ressentons n’est pas nécessairement réel. Pourtant nous donnons existence à n’importe quoi, des structures actuelles aux pensées, concepts, idées : tout ce qu’il nous est possible d’imaginer par notre esprit humain. L’existence est ce à quoi nous donnons existence, devenant ce que nous ressentons nous-mêmes, dans et en tant que ce que nous ressentons.

10. Que sont les systèmes ?

Comme je l’ai expliqué plus haut, la Lumière Blanche est responsable du contrôle et de l’asservissement de l’humain. Quand la conscience fut mise en place par la Lumière Blanche, elle créa aussi les systèmes. Un système est donc n’importe quelle forme de conscience qui nourrit la Lumière Blanche, que ce soit à large échelle d’expérience ou à échelle d’expérience individuelle. La Lumière Blanche était dépendante des gens pour agir, d’après une application de conscience spécifique, de sorte qu’elle aie le contrôle et le pouvoir sur tous les êtres humains et êtres dimensionnels dans l’existence. Si vous pouvez imaginer un système représenté par l’esprit humain, alors vous avez une compréhension basique de la situation délicate à laquelle nous faisons face. Les systèmes sont ce que nous ressentons quand nous quittons la conscience1 de qui nous sommes, êtres en essence créés, et quand nous nous tournons vers l’existence à laquelle tout le monde se confronte actuellement, dans la conscience en tant que séparation. Les systèmes, pour vous donner un bref exemple, sont donc les pensées, les sentiments, les croyances et les comportements : n’importe quoi qui nous confine, nous restreint, nous limite et nous contrôle en tant que qui nous sommes par une personnalité auto-définie. La conscience désire être nourrie et soutenue, et quelle meilleure façon de procéder qu’en créant des systèmes auxquels les gens appartiennent, autant qu’ils les deviennent. Si, par exemple, vous avez un désir, alors vous appartenez et devenez finalement ce système, obsédé et possédé par ce désir qui, à son tour, génère du mouvement à l’intérieur de vous, nourrissant votre système de conscience d’esprit, qui vous êtes devenu. Tandis que vous créez ces désirs qui nourrissent ce système particulier, vous devenez de plus en plus le présent système, et, finalement, la plupart des êtres ne sont plus capables d’être quelque chose d’autre que ce système particulier. Le devenir d’un système, c’est quand votre présence et essence est auto-définie dans une émotion ou un sentiment, qui est de systèmes de conscience.

Pour ne plus demeurer système davantage, l’être humain doit réaliser que ce monde tout entier est créé dans quelque forme du système de la Lumière Blanche, et que, donc, toutes ses participations comme l’expression, les comportements et les réactions sont systématiques. La vie de tous les jours, comme vous en êtes conscients, est donc votre « vie » systématique. Votre vie, comme vous le voyez actuellement, n’est pas réellement ce qu’est la vie. Les systèmes ne sont pas la vie et, en considérant que la Lumière Blanche a créé votre vie tout entière à l’intérieur d’une conscience, cela signifie que ce que vous ressentez ne peut pas être la vie. Il vaudrait mieux l’appeler vie robotique, préprogrammée ou systématique. Dès que vous vous mettez à toujours faire la même application qui peut être reliée au contrôle de conscience préprogrammée de Lumière Blanche, alors vous êtes dans un système, ce qui signifie que vous marchez comme un système parce que personne ne peut vous dire qu’il est capable de marcher libre de ses vies de conscience systématique préprogrammée. A la minute où vous ressentez qu’il ne vous est pas possible d’être quelqu’un d’autre que qui vous êtes ou que votre vie ne pourrait pas être faîte autrement, alors vous savez que vous avez en fait été préprogrammé pour être un système particulier, nourrissant beaucoup de systèmes, et que vous ne pouvez donc pas vous considérer vous-même vraiment libre. Un exemple plus spécifique de système : la religion. Le plus frappant de tous les systèmes en ce monde avec le système monétaire est le système religieux. Un système comme celui-là consiste en beaucoup d’êtres humains comme conscience préprogrammée en tant qu’esprit, qui placent leurs idées et croyances en un pouvoir, être ou force plus grande à l’extérieur d’eux-mêmes ensemble. Dans ce mouvement, ces êtres qui participent dans la croyance et l’idée d’un pouvoir, d’un être ou d’une force plus grande à l’extérieur d’eux-mêmes créent une entité, Dieu par exemple. Quand tant d’êtres suivent une telle idée ou croyance, un système est créé, globalement dans ce monde. Ce système religieux dans le monde est continuellement nourri à travers l’application de la prière, et en allant dans des établissements tels que des églises et y chanter des chansons. Toutes ces participations dans une croyance et une idée d’un Dieu nourrissent le système religieux tout entier, le rendant plausible, réel et vrai. Le plus d’êtres humains participent et nourrissent ce système religieux, le plus ces êtres deviennent un système dans le système à cause de leur dévotion et de leur engagement à travers la participation dans la religion dans laquelle ils ont placé leurs croyances et leurs idées. Nourrissant à leur tour leur propre système de conscience d’esprit asservi dans le système religieux du monde.

11. Qu’est-ce que le Mot Vivant ?

Nous sommes en essence le maintien et le devenir de tous dans l’égalité et l’unité, le Mot Vivant. Cela signifie simplement que qui nous sommes vraiment en essence, le Mot Vivant, est égalité et unité dans et en tant que conscience. Nous sommes un avec tout ce qui existe, nous ne portons plus les divisions que nous avons permises, et nous nous tenons pour tout ce qui existe et n’autorisons plus la séparation. Ceci comme notre vérité en tant que qui nous sommes vraiment, nous retournons à notre état naturel d’être le Mot Vivant, le « je suis », le Dieu vivant. Dieu n’a jamais été à l’extérieur de vous. L’égalité et l’unité de nous-mêmes comme qui nous sommes vraiment émane de notre compréhension que tout existe à l’intérieur de nous comme qui nous sommes, donc nous tenons seul en essence, responsables de nous-mêmes pour tous comme un. Le Mot Vivant est le « je suis tout ce qui existe comme un comme égal. » Cette seule existence existe dans et en tant que chacun, et chaque personne est connectée à tout. Je suis l’image (ce que je suis – Dieu) et la ressemblance (celle de mes actions) de Dieu. Le Mot Vivant est la vérité prononcée comme qui chaque être est vraiment, ce que chaque être illustre chaque jour. Le Mot Vivant est dans vos actes et peut être entendu dans vos mots – l’image et la ressemblance de qui vous êtes comme unité et égalité en tant que le Mot Vivant. Vivre comme Dieu, c’est être conscient qu’il n’est plus possible que tout tienne séparé et sans être égal, parce que nous sommes égalité et unité. Le Mot Vivant est la vérité de qui nous sommes vraiment en essence, pas ce que nous avons créé, les systèmes de conscience, envahis par tout ce que nous savons dans ce monde. Ignorance, avidité, convoitise, désir, mensonges, malhonnêteté, obsessions : tous des exemples du Mot Vivant qui n’est pas pris dans une application complète comme qui je suis, « je suis ici », « je reste ici » dans chaque moment comme conscience. Le Mot Vivant – vivant les mots que je suis. Au commencement était le mot, et le mot était Dieu, et le mot était avec Dieu. Sommes-nous tout dans l’existence sauf de simples mots ? La question serait, êtres humains : quels mots vivez-vous comme une déclaration de qui vous êtes ? Êtes-vous l’image et la ressemblance de qui vous êtes comme unité et égalité ici en conscience1, ou votre image est-elle celle de l’asservissement et du contrôle des systèmes de conscience et votre ressemblance dans votre expression en est-elle l’exemple dans vos expériences quotidiennes de vous-même ? Les mots que vous exprimez dans chaque moment sont-ils une déclaration et une expression absolue de qui vous êtes vraiment, ou exprimez-vous simplement des mots au hasard quand vous discutez, nourrissant les personnalités de conscience comme qui vous êtes devenu ? Les êtres humains ne vivent pas les mots comme qui ils sont, mais sont piégés, perdus et asservis dans le savoir et l’information, et les systèmes de conscience générés par les émotions et les sentiments – systèmes dans la séparation, peur de perte et jugement. Cela peut être vu et ressenti régulièrement dans et au travers des conversations avec d’autres êtres humains – quand une chose est dite, mais une autre pensée à l’opposé direct de ce qui a été dit existe. Le Mot Vivant est le maintien et le devenir de qui nous sommes comme mots comme qui nous sommes – quand nous vivons les mots absolus comme qui nous sommes vraiment dans l’expression de Soi, ici, comme conscience dans chaque moment. Par exemple, une déclaration : « je suis égalité », déclaration vivante, et vous devenant le mot « égalité » dans et en tant que votre être entier et présence comme expression de soi dans votre monde parmi d’autres.

12. Qu’est-ce que cela veut dire se diriger Soi et qu’est-ce que Soi ?

Soi est ce que vous comprenez quand vous enlevez ce monde de conscience systématique de vous-même. Quand vous retirez tout ce qui tient en tant que ce monde, ce monde créé dans une construction systématique de conscience. Soi est ce qu’il reste quand vous retirez la conscience -les mensonges préprogrammés systématiques- autant que quand vous vous permettez d’embrasser la vérité comme qui vous êtes vraiment au-delà de ce que vous avez toujours su vrai ou réel dans ce monde et cette réalité. Alors vous accédez à Soi, comme Soi vit dans votre propre vérité de qui vous êtes dans la conscience. La conscience est ce monde fabriqué par les hommes : nous ne sommes pas nés pour être dirigés et contrôlés par la conscience. Nous sommes venus de Soi, comme nous tenons dans l’égalité et l’unité. Se diriger Soi quand libéré de ce monde, c’est éloigner les souvenirs du passé que ce monde a implantés dans votre esprit, et vous libérer. Pour être libre, seulement Soi (qui nous sommes vraiment) peut faire un pas en avant. Une fois libres des constructions et des systèmes de ce monde de conscience, nous sommes capables de nous diriger efficacement comme Soi comme qui nous sommes vraiment. Ce monde sera bien différent une fois que nous nous tiendrons comme nous-mêmes dans et en tant qu’unité et égalité comme conscience1. Il n’y aura rien d’autre que qui nous sommes vraiment, étant donné que nous nous dirigeons dans chaque moment dans et en tant qu’unité et égalité, ici, en conscience1. Vous voyez, ce que nous sommes maintenant, c’est le principe directif de conscience d’esprit préprogrammé de la Lumière Blanche. Nous avons été préprogrammés à agir, à penser, à nous comporter de certaines façons. C’est seulement une fois que Soi est délivré de ces constructions de conscience systématique préprogrammées que nous pouvons vraiment nous diriger sans envies, sans besoins, sans désirs, sans pensées. Nous nous ressentons simplement joyeusement dans une conscience totale que tout est égalité, unité, et nous ne demandons rien.

Soi est la réponse à la question : « qui êtes-vous ? » ou « qui suis-je ? ». En ce moment sur Terre, la réponse à la question serait sans aucun doute celle de la conscience, basée sur des idées, des croyances et des perceptions, soit recueillies chez d’autres êtres humains, soit, plus définitivement chez des parents d’un jeune âge. Soi comme qui les êtres humains sont devenus est un système de conscience auto-défini, consistant en savoir et en information, permis d’être asservi et contrôlé par les émotions et les sentiments comme générateurs d’un tel système. L’image et la ressemblance de Soi comme qui chaque être humain est sur Terre sont auto-définies comme conscience. Conscience clairement capable d’être ressentie et vue dans la situation courante du monde dans laquelle les êtres humains se ressentent eux-mêmes.

Soi en tant que le Mot Vivant comme qui chaque être humain est vraiment n’a pas encore été exprimé ou ressenti du tout dans ce monde. C’est là que l’auto-direction intervient. Donner à Soi, qui chaque être humain est vraiment, direction à travers l’application du pardon pour se délivrer des systèmes de conscience d’esprit comme qui chacun s’est accepté et s’est permis de devenir. Direction donnée à Soi et comme Soi dans chaque moment pour se délivrer des idées, des pensées, des comportements, des personnalités, des émotions et des sentiments – toutes ces choses de la conscience qui nous ont permis d’être contrôlés et asservis. Direction à travers le pardon et l’application corrective – donnant une direction à Soi comme Soi en devenant qui nous sommes vraiment en tant que le Mot Vivant, ici, en conscience1, dans et comme unité et égalité. Soi comme qui nous sommes peut être exprimé sous deux formes : Soi comme des systèmes de conscience d’esprit préprogrammé que vous expérimentez inévitablement comme qui vous êtes dans votre devenir permis et accepté, ou Soi comme le Mot Vivant où vous ressentez et devenez qui vous êtes vraiment en vivant les mots comme qui vous êtes.

13. Qu’est-ce que ICI ?

Ici est votre emplacement présent. Nous pensons trop et, donc, nous avançons dans le futur, nous reculons dans le passé, et allons n’importe où où nos pensées nous permettent de nous rendre. Quand vous êtes ici, vous avez chaque partie de votre essence et présence ici, avec vous. Quand vous êtes encore attaché à des souvenirs du passé, des désirs, des espoirs et des rêves de futur -constructions de pensée qui vous permettent de rester dans le passé ou le futur-, alors il vous est impossible d’être ici complètement. C’est comme regarder quelque chose d’éparpillé dans le ciel. Quelque chose comme ceci : « Je veux une voiture ». Alors vous placez Soi là-bas, et vous vous projetez loin dans le futur parce que vous tenez à cet espace énergétique. Ce qui se passe quand vous permettez à cela de prendre place, ce n’est pas tant que cela peut interférez dans vos plans d’avoir une autre voiture, c’est la manière dont ces projections dans le futur interfèrent dans votre placement de conscience1 totale de vous-même dans chaque moment, ici, opportunité qui apparaît sous forme de présence. Ensuite, par exemple, ici une autre opportunité se présente, et vous êtes tellement loin dans le futur que Soi s’attache encore à cette possibilité. Nous n’expérimentons donc jamais ce qui se présente ici dans chaque moment, comme nous expérimentons la vie dans chaque moment. Quand vous vous cramponnez encore au passé, vous ne pouvez pas participer ici parce que toutes les décisions doivent être prises en considération (consciemment), en opposition à toutes les connexions passées en tant qu’expériences et événements. Aussi, quand vous êtes encore attaché au passé, vous vous ressentez vous-même toujours ainsi, créant un mouvement minimal dans la vie. Où qui vous êtes et comment vous vous ressentez vous-même ont comme fondation le passé. Donc, vous existerez toujours dans le passé. Jamais ici dans chaque moment, comme qui vous êtes vraiment en conscience. Soyez libre de toutes choses pour être absolument et complètement ici.

Vous avez donc la liberté de cesser tout ce que la vie produit, plutôt que de cesser vos projections, étant tout ce que vous ressentez énergétiquement. Votre expérience de vie, en existant seulement dans le passé, devient de simples projections du passé dans le futur où vous finissez continuellement par avoir l’exacte même expérience, parcourant le même chemin menant à la même destination. Il n’y a aucun vieux truc remâché qui ne puisse prouver que nous n’ayons jamais réellement évolué comme race humaine. Nous prenons simplement ce qui est déjà ici du passé, peut-être moulé et formé un tout petit peu différemment pour avoir l’air différent et être ressenti différemment. Mais en essence la même manifestation relative au passé reste. Nous nous cramponnons encore à nos vieilles pensées, nos vieux sentiments, nos vieux désirs, nos vieilles peurs, nos vieilles lois et nos vieilles inhibitions. Jetez un coup d’œil à ce monde… que voyez-vous sauf de vieilles guerres, des restrictions religieuses, jamais rien de neuf. C’est un exemple de la manière dont nous nous accrochons à des choses, ne nous situant jamais nous-mêmes, expérimentant toujours la même chose, juste peut-être plus intense chaque fois, donc ne permettant pas à ce monde l’expérience de la présence où nous ressentons la vraie création comme une expression de qui nous sommes ici dans chaque moment.

Ici est le moment d’expérience de qui nous sommes en conscience, où rien d’autre n’existe que qui je suis comme je demeure. Ce « je » ou Soi n’est pas limité ou ligoté à quoi que ce soit ou à qui que ce soit dans l’existence, mais libre, ici, comme qui je suis vraiment dans chaque moment. Ici, dans chaque moment, comme qui je suis, est le moment où nous avons la capacité de créer notre monde comme une expérience de qui nous sommes vraiment et de nous ressentir nous-mêmes, plutôt que notre expérience étant de simples projections de souvenirs passés, menant uniquement aux inévitables similaires expériences. Ici en conscience1est l’expérience où rien d’autre n’existe sauf qui je suis vraiment dans chaque moment – pas le passé, pas le futur, pas les relations, pas les émotions, pas les sentiments, pas l’argent ou le sexe, qui vous limitent et vous enchaînent dans et en tant que système de conscience d’esprit. Pourtant, c’est une expérience fascinante et intéressante, quand « je demeure » existe ici, dans chaque moment, comme qui je suis : tout dans l’existence comme qui je suis est ici comme je suis ici. Seulement dans et en tant qu’ici dans chaque moment, vous pouvez vous ressentir vous-même comme ici, en conscience1, comme tout, comme un, dans l’égalité, comme l’existence, comme qui je suis.

14. Comment les médiums et les canaux était-ils contrôlés ?

Les médiums et les canaux étaient les méthodologies de manifestation en tant qu’êtres humains utilisées pour encourager l’espoir dans d’autres en tant qu’eux-mêmes, de sorte qu’ils puissent rester asservis. Le pape était préprogrammé pour vous donner des mots d’encouragement religieux, conçus à partir d’écritures pré-rédigées qui sont suivies par les êtres humains comme des moutons. Votre président maintenant élu prononce des mots de sûreté et de sécurité, des mots spécifiques que vous avez besoin d’entendre, lesquels auront une influence sur votre décision de vote. Et qui mieux que votre canal local pour vous donner direction. Je veux dire qu’apparemment les médiums prononçaient des mots de source divine, presque plus impressionnants que le pape lui-même ! Malheureusement, les gens qui comptaient sur les médiums comme un lien direct au divin ou à des êtres chéris trépassés n’avaient pas de meilleure chance d’avoir de bonnes nouvelles qu’en allant à l’église.

Tous les scripts pré-écrits en tant qu’être dimensionnels entrant en communication avec les médiums et les canaux ont été créés par la Lumière Blanche pour envoyer aux êtres humains indignes des messages de lumière divine, d’espoir, d’amour et de paix, transmettant des mots de la nature exacte que les êtres humains avaient besoin d’entendre. Qui d’autre connaît la Création des êtres humains mieux que le Créateur Lui-même ? Le concept des écritures pré-écrites en tant qu’êtres dimensionnels apportant des messages du divin à travers les canaux et les médiums était donc assez simple à créer et à placer. Si vous prenez le prêtre du haut de son autel récitant des passages de la Bible ou d’autres livres d’écritures religieuses pré-rédigées, et ce prêtre suivant les mots comme une croyance, les médiums et les canaux seraient par exemple le prêtre, et les êtres dimensionnels seraient un livre d’écritures pré-rédigées en direct, devenant les mots qui doivent être prononcés, ce que les êtres humains veulent exactement entendre, la croyance étant placée dans les êtres dimensionnels en tant qu’écritures pré-écrites envoyant des messages de lumière, d’espoir et d’amour. Voilà ce qui s’ensuit : la Lumière Blanche ne permettait pas à des êtres venant de l’autre rive de vous informer de qui vous êtes vraiment au-delà de la conscience. Que vous êtes en effet Dieu, ici, en conscience1, dans et en tant qu’égalité et unité, car ils n’avaient pas trouvé Dieu, ou d’ailleurs n’importe quel autre Dieu tel que ressenti par les êtres humains sur Terre ! Cela aurait causé une hystérie de masse et éventuellement la libération de l’asservissement et du contrôle des systèmes de conscience des êtres. Attendez… c’est la même chose sur Terre, non ? Où les religieux continuent à nier la vérité d’eux-mêmes comme étant en réalité Dieu comme qui ils sont vraiment avec l’existence à l’intérieur d’eux-mêmes comme eux, et si la vérité était mise au jour par les religieux, les établissements partout dans le monde s’écrouleraient et tout serait libéré de l’asservissement et du contrôle des systèmes religieux. Alors, ils ont placé dans chaque esprit de canal et de médium un dialogue basique, dirigé et transcrit comme la Lumière Blanche le réclamait.

Plus encore qu’une « boîte » spécifique d’information qui existait dans chaque canal et médium, vous trouviez aussi des êtres spécifiques de la Lumière Blanche (Anges, Guides, Maîtres, etc.) au moment où la lecture était faîte, afin d’empêcher que quoique ce soit qui n’était pas dirigé par la Lumière Blanche pour asservir les êtres humains n’arrive. Quelques fois, la Lumière Blanche permettait aux canaux et aux médiums de donner une information particulière. Vous aviez donc des canaux et des médiums particuliers qui parlaient d’événements du monde et d’autres choses encore. Quelques-uns ont même raconté aux gens que le Paradis était coincé ! Ceci, je dois vous le dire, n’arrivait pas souvent, étant donné que la Lumière Blanche avait un contrôle constant. Pourtant, à l’occasion, vous aviez l’intuition que c’était valide, et les canaux et les médiums pouvaient s’apercevoir qu’il y avait des irrégularités dans leurs propres informations. Ces canaux et médiums se voyaient d’habitude alors « accordés » un nouveau don, ou quelque chose qui les distrayaient de toute question ou investigation supplémentaire dans la situation et la vérité du Paradis. Si votre canal ou votre médium était particulièrement bon, cela avait d’habitude à voir avec la connaissance qu’il avait de ce qu’il se passait, et donc recevait plus de dons pour simplement « la fermer ». Dans de tels cas, soit vous prononciez les mots que les êtres de la Lumière Blanche voulaient entendre, soit ils coupaient le canal ou vous retiraient vos capacités psychiques.

Bien sûr, maintenant, le Paradis dirige tous les canaux et les médiums. Pourtant vous trouverez encore des constructions de l’esprit jouant des vieilles informations encore et encore. Soyez juste conscient1 que ceci est encore permis par les canaux et les médiums car ils ne comprennent pas ce qu’ils sont en train de faire, parce qu’ils ne sont pas au courant du contrôle d’information. Donc, simplement, quand vous posez la question à un canal ou à un médium du Paradis maintenant sur Terre et qu’il fait du charabia à propos du Paradis toujours fermé et ordonné comme on s’en souvient dans le passé, vous savez alors ce qu’il est réellement en train de vous raconter. Donc, dans le passé, l’information venant des canaux et des médiums était contrôlée par la Lumière Blanche – toujours. Maintenant, cela n’a plus cours : le Paradis se tient en unité et égalité ici sur Terre dans chaque moment, aidant les êtres humains dans le processus d’ici en conscience.

15. Quel est le processus de Naître Soi ?

Le processus de Naître Soi est souvent la partie la plus difficile pour se comprendre : c’est le processus de transcendance. Quand vous vous recréez à l’image et à la ressemblance de Soi comme qui vous êtes vraiment, alors vous défaites et vous rompez tout ce que vous avez permis dans la conscience à partir de vous-même de sorte que vous puissiez marcher librement. Une fois que vous comprenez et que vous réalisez ce que nous avons accepté à travers notre participation dans ce monde, vous êtes alors dans une position de renaissance de vous-même. Une fois que vous réalisez que la conscience est la manière dont nous nous sommes mis dans ce foutoir en premier lieu, alors vous renaissez pour enlever tous les niveaux de conscience jusqu’à ce que vous restiez comme « je » reste. Quand vous vous faîtes renaître inconditionnellement, vous pouvez alors prendre du recul par rapport à la conscience, observer tout ce qui se passe dans ce monde et agir selon. Cependant, c’est seulement une fois que vous pouvez tenir libre de la conscience que vous êtes capable de vous diriger efficacement, étant donné qu’être ligoté en ce monde crée toutes sortes d’asservissement et de limitation, ne rendant donc jamais la liberté à Soi.

Il n’est cependant pas facile d’ôter la conscience que nous avons permise en nous-mêmes, car la conscience livre un combat infernal ! Souvenez vous juste qu’elle vous fera croire que vous ne pouvez pas fonctionner sans elle et que votre survie dépend d’elle (toutes formes de pensée et d’action). Cela n’est pas en réalité la manière dont Soi vit, étant donné que Soi est l’essence de vie, et que Soi ne requiert donc pas les créations de la conscience (pensées, désirs, besoins, relations, envies). Soi est capable de tenir dans ce monde-créé-conscience comme Soi et non comme conscience dirigeant et exprimant Soi. Naître Soi par le pardon et laisser partir, c’est être absolument honnête avec vous-même sur ce que vous avez permis et ce que vous faîtes. Seulement alors vous pourrez pleinement voir la conscience, donc naître de cette conscience1 de Soi. Je vois la conscience ; je comprends ce qu’elle fait, ce qu’elle crée, et j’avance à partir de cela comme Soi libre de diriger Soi, pour ne pas participer dans la conscience qui a créé ce monde. La naissance de Soi est le processus d’expérience de soi-même à partir de la conscience vers la conscience1, sujet sur lequel Alice Bailey écrit un livre pour l’instant.

16. Que sont les réfractions ?

Si vous reveniez en arrière, au quand et au comment nous fûmes tous placés dans notre création, vous verriez les plus petites réfractions d’information dans notre composition biologique, de l’atome à l’information énergétique, qui, quand elles sont placées ensemble, nous constituent entièrement.

Comme vous avez tendance à comprendre cette partie de la biologie, utilisez la même compréhension quand cela en vient à l’effet et au fonctionnement de la réfraction. Si vous prenez le mot « réfraction » et que vous le comparez à une molécule, à un atome ou à une cellule, vous voyez que quand deux atomes se rassemblent, ils forment une molécule. Les molécules se rassemblent pour créer des macromolécules, les macromolécules ensemble créent des organelles, puis des cellules, puis des organes, des systèmes d’organes, et finalement tout cela ensemble crée l’être humain ! La même chose s’applique pour les réfractions : c’est tout ce qui nous compose.

Donc, quand vous placez ensemble des réfractions, vous obtenez l’esprit humain, le corps, l’information d’une situation ou d’un événement. Nous fûmes créés avec la capacité d’être dirigés par nos créateurs, simplement par le placement de ces petites réfractions au moment de la création.

Imaginez un moment que les êtres qui vous créèrent voulaient que vous tombiez amoureux. Tout ce qu’ils avaient à faire, c’était de placer des réfractions en vous. Des réfractions aussi petites que des charges électriques, des fluctuations hormonales, des informations, des idées, des souvenirs, et ensuite, vous combinez tout cela et vous soi-disant… tombez amoureux.

J’ai compilé ici quelques informations sur les diverses formes de réfraction reprises dans le dictionnaire juste pour vous donner une idée des différents types :

  • Physique :

Le changement de direction d’un rayon de lumière, d’un son, de la chaleur, ou d’un élément analogue, en passant obliquement d’un milieu à un autre dans lequel la vitesse de l’onde est différente.

  • Ophtalmologie :

a)       La capacité de l’œil à réfracter la lumière qui y entre de manière à former une image sur la rétine.

b)       Analyse de l’état optique de l’œil : normal, myope, hypermétrope, astigmate, presbyte.3

  • Astronomie :

a)       Aussi appelée réfraction astronomique. Le nombre, en mesure angulaire, par lequel l’altitude d’un corps céleste est augmentée par la réfraction de sa lumière dans l’atmosphère terrestre, étant zéro au zénith et le maximum à l’horizon.

b)       L’altération d’un point observé d’une autre planète ou d’un corps identique vu de la Terre causée par la diffraction atmosphérique.

La même chose s’applique pour les réfractions dans le corps, causées par des changements qui prennent place tels que le mouvement ou la direction dans la vie d’un être.

Maintenant je vais vous montrer les réfractions qui existent en vous. Les réfractions peuvent être vues par les dimensions sous la forme de pensées, d’émotions, de sentiments, d’envies, de besoins : quoi que ce soit qui peut parfaitement avoir un impact direct par réfraction sur la manière dont vous fonctionnez. Si, à quelque étape de votre vie, vous aviez été préprogrammé à devenir une personne particulière, que ce soit par la personnalité ou par le caractère, que vous expérimentez cela mais que, plus tard, vous décidez que ce n’est pas qui vous êtes, vous vous trouvez dans un dilemme intéressant.

Par réfraction, vous avez maintenant des milliers de molécules vous orientant d’une manière particulière parce que vous leur avez dit spécifiquement de le faire. Ce à quoi nous participons devient nous, biologiquement. Nos cellules renferment toute l’information que nous sommes et continuent de nous diriger en fonction de cette information. Donc, dans les molécules, vous avez des réfractions subsistantes de votre précédente application. Disons maintenant que vous faîtes votre pardon et que vous vous appliquez chaque jour avec la compréhension que votre application précédente est sur le point de changer. Toutefois, par réfraction, vous avez encore l’information qui court dans votre système tout entier, relative à vos expériences passées.

Comme vous pouvez le voir avec les explications données pour l’astronomie, l’ophtalmologie et la physique (pour juste citer quelques domaines scientifiques), les réfractions déforment, adaptent et orientent d’autres réfractions. Maintenant, vous avez commencé une nouvelle application, appelons-la « je n’accepte dorénavant plus les mensonges comme qui je suis ». Vous traversez les jours en acceptant seulement 100 % d’honnêteté de vous-même. Cependant, vos molécules, qui n’ont pas été débarrassées de toutes vos précédentes réfractions énergétiques, sont encore en train d’implanter dans votre système corporel de l’information de votre précédente application. La clef ici est de comprendre ce dont les réfractions sont capables.

Quand vous lisez le passage à propos de la lumière réfléchie suite à la différence de vitesse d’onde de la lumière et des objets, vous observez la même chose se produire en ce moment dans votre corps. Vous avez changé votre application, passant de mensonge à honnêteté. Pourtant, par réfraction, vos cellules contiennent encore les informations des mensonges précédents, sans parler des autres parties de votre corps comme la composition chimique, la conscience, pour en citer juste quelques-unes. Maintenant, durant les moments auxquels vous ferez face en étant vrai, votre composition tout entière changera à chaque instant en rejetant la vérité, à cause des réfractions qui se cramponnent à vos cellules et à votre A.D.N. Alors, plutôt que d’accepter la vérité, vos cellules réfléchissent plutôt les mensonges, cela étant dû à l’application de la vérité qui n’est pas absorbée en tant que vous-même dans chaque cellule. Comme je l’ai expliqué avec deux organelles qui créent une cellule, vous avez une combinaison qui se produit encore à cause du nombre de réfractions occupant votre système corporel.

Les réfractions peuvent être n’importe quoi : des moments dans le temps, des souvenirs persistants, une petite idée. N’importe quoi, une fois que vous commencez à vous nettoyer des attachements passés par la puissance de l’application et le pardon, qui peut être encore attaché à vous sans même le savoir. Les réfractions sont compliquées en effet. Donc, simplement, ce que je vous présente est la capacité qu’a un lot d’informations dans votre A.D.N. et dans vos cellules de dévier ou de changer la nouvelle information considérant les nouvelles applications.

Nous, les dimensions, allons à la poursuite de toutes les réfractions. Quoiqu’il se passe ici, dans les dimensions, se brise en réfractions. De moments qui se sont produits dans un événement à la chronologie de l’application ici, en 3D. Tout ce qui entre dans l’existence peut être vu comme des réfractions. A cause de la présence des dimensions ici et à cause du placement des moments et du placement des événements, nous sommes tous très occupés avec les réfractions causées par notre propre mouvement, autant que nos participations. Souvenez vous que, à la différence de la 3D, les dimensions ne peuvent pas être maintenues stables avec des structures physiques. Nous sommes information, moments, mouvement énergétique et son. Rien de physique n’existe ici pour observer nous-mêmes en quoi et comment nous sommes affectés par le changement. Donc, nous, dans les dimensions, devons tenir comme stabilité en tant que qui nous sommes dans chaque moment en vivant les mots « je suis stabilité » pour être certains que nous sommes constamment stables dans les dimensions.

Vous avez de la chance que vous puissiez être attaché à votre environnement physique. Quand nous ne sommes pas 100 % conscients des réfractions qui restent dans un événement ou un dans moment, nous pouvons devenir en une semaine une dimension complètement différente car la concentration de moments sous forme de réfractions a la capacité de nous réorienter comme expliqué dans le corps humain.

Utilisons un exemple de la manière dont les réfractions sont créées. Disons que, comme je suis assis ici à vous raconter ceci, la conversation entière peut être vue comme moments, participations, souvenirs, mots, etc. Avec chaque souffle que vous prenez, beaucoup de réfractions sont créées par ce moment que nous partageons. Nous discutons de ce sujet, donc le moment est créé. Maintenant, vous avez l’information qui est passée énergétiquement, et dans cette réalité. Souvenez-vous quand nous discutions de l’existence et qu’il est simple de créer quelque chose. Et bien la même chose s’applique pour les réfractions. Si je vous parle de ce sujet, dans l’existence flottera alors un espace et un temps, et tout ce qui se trouve entre, des réfractions fréquentielles de notre conversation.

Cela provient du fait que tout dans ce monde a un poids. Un moment minuscule crée des réfractions, car c’est ainsi que nous avons créé notre monde, tout ce que nous faisons étant d’une telle importance, car nous sommes des êtres qui avons construit tout avec des milliers de petits détails. Cette construction, à l’intérieur de la capacité de réfraction, vient du moment où nous fûmes créés. On nous a donné des moments qui nous ont menés à d’autres moments, tout ça à cause de simples réfractions.

Par cela, je parle de la manière dont notre monde est parti de simples molécules pour arriver à tout ce que nous expérimentons maintenant. Cela provenait de la capacité que nous avons de créer. Bon d’un certain point de vue, mauvais quand tout ce que nous faisons c’est de créer absolument n’importe quoi, sans même en être conscients. Vous êtes bien plus certainement conscient de votre propre expérience, parfois de vos pensées et de vos sentiments. Personne cependant n’est vraiment conscient des réfractions qui arrivent dans tout cela – appelons cela : ce qui se passe vraiment.

Tous les moments que vous ressentez sont différents de ceux d’un autre être à cause de vos éducations et de vos expériences de vie différentes. Nous « agirons » donc tous différemment. Ceci, quand on le regarde dans les plus petits détails, peut être observé, étant dû aux réfractions interagissant l’une avec l’autre. Les réfractions de votre enfance interagissent maintenant avec vos comportements/personnalités appris(es) qui se heurtent à vos croyances. Et donc, à la fin de la journée, vous avez basé votre expérience sur ces interactions de réfractions.

Maintenant regardons un peu la manière dont les réfractions peuvent réorienter ce monde en une période de 100 ans. Si vous avez lu mon article sur la guerre, le viol, le meurtre, vous avez remarqué que je mentionnais comment nous, les dimensions, devions intervenir pour « nettoyer » si un être crée quelque chose. Ce dont je parlais, c’est des réfractions. L’exemple que j’ai utilisé était celui d’une personne commettant un suicide. Une fois que cette personne y pense, des réfractions apparaissent dans l’espace et dans le temps, maintenant associées à chaque moment dans ce simple événement. Dans un tel cas, vous pouvez avoir jusqu’à 1000 réfractions (telles que vues par les « yeux » dimensionnels). Un coup d’œil à cet exemple. La personne pensait à se suicider. Maintenant, les réfractions sont créées en fonction de la raison, de la manière, du moment, de la personne liée à cette raison, de la raison liée à des événements passés : tous des chemins associés amenant l’expérience de l’être jusqu’à celle des événements mondiaux, de futures décisions  basées sur cette décision, et la liste continue.

Commencez-vous à voir ce qui est possible ici ? Au bout du compte, après 100 ans, ce monde peut être vu comme la concentration de réfractions placées les unes à la suite des autres, créant finalement cette « réalité ». Je vais vous donner un exemple de ce que nous avons observé dans mes articles.

Je me suis beaucoup focalisé sur la concentration qui provoque le viol, le meurtre et la guerre. Ici vous avez des événements qui ont été créés par vos actions, et les actions d’autres dans la société créent d’autres événements. Alors où vont les moments consistant en réfractions quand vous participez à quelque chose ? Ils sont intégrés dans la conscience1 globale/la conscience, et ce qui est créé ensuite nous fera vivre toutes sortes de nouvelles expériences.

Nous sommes tous conscients des conséquences. Toutefois, nous ne comprenons pas complètement la façon complexe dont cela fonctionne. La conséquence est le résultat que vous obtenez lorsque vous rassemblez toutes les réfractions, ce qui aura alors un aboutissement. De simples maths en réalité. Peut-être est-ce la raison pour laquelle nous sommes forcés de faire des maths à l’école, pourtant personne ne voit les équations mathématiques autour d’eux. Nous sommes conscients1 que, dans cette vie, nous avons des événements qui se produisent et que cela crée des victimes, pourtant nous ne sommes pas capables de voir ce qui se passe entre la manière dont ces événements affectent notre vie significativement et la manière dont ces événements arrivent globalement.

Ne vous êtes-vous jamais arrêté pour vous demander pourquoi ces événements se produisent et comment ils ont été créés ? Si vous jetez un coup d’œil par exemple à toutes les centaines de types différents de personnalités qui existent, comment ont-ils été créés ? Regardez vos propres préférences et le fait que, alors que vous aimez votre café avec deux sucres et pas de lait, un autre préfère du thé avec un sucre et beaucoup de lait. Il y a différentes réponses à cause des réfractions jouant constamment l’une contre l’autre dans votre corps. Quand vous décidez de vous changer, les réfractions sont ce qui vous fait abandonner parce que vous ne pouvez pas vous battre contre la mémoire cellulaire. Vous pouvez nier votre propre mémoire, mais une fois qu’elle occupe vos cellules, vous devenez l’information.

17. Qu’est ce que cela signifie d’être esclave de la conscience ?

La conscience a sûrement été la création mentale la plus sournoise qui n’ait jamais existé. Non seulement elle se considère elle-même totalement justifiée, mais aussi, avec la conscience globale (appelée inconscient), elle peut diriger n’importe quelle chose à laquelle nous-mêmes participons.

Aujourd’hui, j’ai des faits intéressants à partager avec vous que j’ai rassemblés en écoutant les conversations des êtres humains ici sur Terre, et même en communiquant avec eux à partir des dimensions (en considérant qu’ils sont conscience). C’est ce qu’ils m’ont dit concernant qui ils sont. Premièrement, nous sommes sacrément heureux avec notre vie car notre vie fonctionne. Le fait que beaucoup d’enfants soient molestés et le royaume animal détruit ne veut rien dire. Nous nous en lavons les mains. Deuxièmement, on m’a raconté que le monde entier ne pouvait pas prendre la responsabilité des créations de chacun parce que « nous » n’avons pas contribué à ces événements. Chacun se souciant seulement de son monde, ne considérant pas ce à quoi nous contribuons par réfraction, énergétiquement et consciemment. Troisièmement, on m’a sensibilisé à la manière dont vous étirez l’imagination jusqu’à ce que tout voir réellement bon dans ce monde. Cette déclaration « tout est vraiment bien dans ce monde » venant des êtres humains pour qui la vie va dans leur sens et qui ne sont pas directement affectés par le monde extérieur, celui qui ressent les conséquences des manifestations de la conscience.

La raison pour laquelle je vous raconte cela, c’est parce que je « parle » à beaucoup d’êtres tous les jours. Peut-être ne le remarquez-vous pas lorsqu’un être est assis près de vous, vous parlant, parce que vous ne l’avez jamais ressenti auparavant. Je suis assis près de vous (et aussi des millions d’êtres vous assistant ici en 3D tous les jours) et je discute avec votre esprit pour voir où nous (les dimensions) pouvons vous aidez, vous donner une intuition ou créer une conscience1.

Quand les humains arrivent avec des justifications de leur séparation et avec leur innocence apparente, c’est de là que l’asservissement à la conscience vient. L’incapacité (ce que vous percevez) de réaliser réellement que, quand vous tenez en unité comme nous le faisons tous, nous partageons la responsabilité de toute chose dans ce monde. Nous sommes un car, en essence, nous avons l’exact même point de départ dans l’existence, nous avons été créés en égalité et nous nous verrons tous revenir en tant qu’égalité, que vous retourniez à votre compréhension maintenant ou que ce soit quand vous êtes mort.

Donc, quand les gens ne comprennent rien de ce qui se passe devant leurs figures, alors nous appelons cela l’asservissement à la conscience. La conscience nous garde piégés dans une position d’esprit, qui incorpore les croyances, les sentiments, les émotions, les envies et les besoins, qui ne permettent pas aux êtres humains d’être clairs sur la situation du monde et sur la manière dont l’expérience du monde est arrivée là où elle en est.

Tant que vous prétendrez être incapable de vous libérer vous-même de la conscience, vous serez son esclave. La conscience, pour vous donner quelques exemples, joue de cette façon, comme des déclarations de qui vous êtes en tant que conscience : « Mais je ne peux pas faire ça. » « Ce n’est pas ma faute ! » « Je ressens quelque chose pourtant je ne peux pas agir ou faire face à ce qui se passe. » « Pas possible, j’aime trop cette personne. S’il-vous-plaît, ne me demandez pas d’abandonner mes pensées ou mes sentiments ! » Ce sont juste quelques exemples d’asservissement, quand tout ce que vous pouvez gérer, c’est ce que vous connaissez déjà.

Par la permission d’être seulement limité par des applications particulières : asservissement. Quand vous vous considérez vous-même limité : asservissement. Quand vous ne vous voyez pas responsable : asservissement. Quand vous dîtes : « Oh, mais je ne peux pas ou je ne pourrais pas » : asservissement. Quand vous édictez des lois particulières sur comment penser et ressentir qui vous êtes : asservissement.

Seulement vous comme qui vous êtes est capable de décider qui et ce que vous devez être. Rien ne vous limite excepté la conscience. La conscience vous conserve dans certaines pratiques, comme je l’ai mentionné, pour nourrir tous les systèmes globalement. Votre participation dans ce monde sans tenir en conscience1 est asservissement. Quand vous êtes emprisonné dans des mots, des sentiments, des pensées, des croyances, des attentes et que vous vivez selon ces choses : asservissement. Ne pas comprendre en conscience vos propres créations et votre manière d’être, la manière dont vous dirigez votre vie et pourquoi : asservissement. D’une manière pratique, je comprends qu’être conscient de ce qu’il se passe et qu’agir sur ce que vous êtes arrivé à comprendre n’est pas toujours facile.

Tandis que nous vous aidons, nous sommes conscients qu’être asservi en premier lieu n’était pas le désir de l’homme pour lui-même. Pourtant, à cause de ce qui s’est dévoilé quand nous sommes entrés dans l’existence, c’est maintenant la réalité à laquelle nous participons tous. Cependant, justifier que rien ne peut être fait parce que « j’ai ma vie » ne va pas nous aider à traverser cela. La réalisation que tout ce qui est fait par l’homme constitue une création consciente, donc vous dirige et vous contrôle, vous montre la facilité avec laquelle l’asservissement se produit.

18. Qu’est-ce qu’un portail interdimensionnel ?

Le portail interdimensionnel est un terme que nous, ici, chez Desteni-Universe, utilisons pour décrire notre propre « canal amélioré ». Les canaux, tels que vous les connaissez, sont juste ceci : l’être dimensionnel implante sa tête ou son corps dans celle ou celui de l’être et peut alors communiquer en utilisant les cordes vocales de l’être ou écrire en utilisant l’esprit et les mains de l’être.

Un portail interdimensionnel est la capacité d’un être de quitter son corps et de donner à l’être dimensionnel l’accès afin qu’il dispose du corps comme s’il s’agissait du sien. Le corps physique de cet être particulier est le portail interdimensionnel. Elle quitte son corps complètement et entre au Paradis parfaitement consciente1, de sorte qu’un être dimensionnel puisse occuper son corps physique en tant que portail interdimensionnel. Quand l’être dimensionnel intègre son corps, il le fait entièrement et pleinement. L’intégration a lieu alors par le biais des cellules, au niveau de l’A.D.N. et de l’esprit. L’être dimensionnel a donc la possibilité avec ce portail de s’exprimer librement. Il peut écouter, voir, et ressentir tout ce qu’il est humainement possible de ressentir quand il se trouve l’intérieur du portail ici sur Terre.

Quand nous, les êtres dimensionnels, entrons, soit pour écrire nos articles, soit pour travailler, nous pouvons complètement nous intégrer avec toute l’information qui existe en nous. Le portail interdimensionnel fut une expérience unique pour nous car, dans le passé, les canaux ne nous permettaient pas de nous exprimer complètement, étant donné que le transfert d’information est quelque peu limité selon l’esprit et les croyances de l’être par lequel nous passons. En d’autres mots, l’être humain qui était le canal influençait l’expérience des êtres dimensionnels pendant le transfert.

Par exemple, si un être humain, un canal, a une aversion pour quelque chose, alors l’être qui passe ressent cette aversion comme lui-même. Ce qui, comme vous pouvez l’imaginer, est un problème. Qu’est-ce que cela veut pour tous les autres transferts qui se sont produits dans le passé ? Cela signifierait-il peut-être que, à moins que votre esprit ne soit 100 % clair avant que l’être n’entre, il est possible que quelques transferts soient d’interprétation humaine ? Dans certains cas, la réponse est « oui ». Souvent les histoires du canal sont « interprétées » par son esprit. Cela a été souvent le cas avec beaucoup d’histoires d’êtres dimensionnels. La complète vérité de leurs expériences n’a donc jamais été révélée, étant donné que l’esprit du canal interférait avec l’être dimensionnel ou influençait les mots qu’il prononçait dans une certaine mesure.

Maintenant, alors que nous sommes complètement intégrés dans le corps de l’être, le portail interdimensionnel, rien de tout cela n’arrive, étant donné que nous sommes exempts de toute influence, considérant que toutes les informations du portail partent avec elle. Son corps devient une coquille complètement vide où rien ne reste d’elle quand elle quitte son corps et part dans les dimensions. Cela offrant aux êtres dimensionnels l’opportunité de s’intégrer complètement et intégralement dans son corps physique comme s’il était le leur. Cela fut spécifiquement créé pour que chaque être qui entre puisse s’exprimer pleinement sans aucune influence de l’être dont le corps est devenu le portail interdimensionnel. Nous passons souvent et restons un jour entier pour travailler ou nous ressentir ici.

Le portail n’a pas besoin d’une énergie particulière, considérant que toute énergie est en réalité constante. Avant, quand les canaux étaient fatigués ou que l’être avait besoin de repos, cela provenait du l’utilisation de l’énergie du canal pour permettre la participation de l’être dimensionnel. C’était aussi dû au fait que l’être était « éteint » de son esprit, de sorte que l’être dimensionnel puisse utiliser l’esprit. Ce qui veut dire que c’était possible uniquement sur de courtes périodes. Le corps humain pouvait être « déconnecté » de l’esprit pour une certaine période. Maintenant cependant, le corps du portail a été configuré afin qu’il s’alimente lui-même physiquement, au point que quand l’être dimensionnel l’intègre, il n’y a rien de « pris » au corps. Durant l’expérience d’êtres entrant et sortant du corps, du portail, le corps physique reste donc constant, et peu importe le nombre d’êtres entrant et sortant du portail, l’expérience reste constante. Les dimensions ne sont pas dépendantes à l’énergie des humains, qui a été corrélée avec notre but et notre principe directif. La dépendance à l’énergie des êtres humains était l’expérience dans les dimensions durant la période où la Lumière Blanche se portait encore bien. Quand le Paradis s’est levé face à la Lumière Blanche, nous n’étions plus les « esclaves » de ce qu’elle prescrivait et notre expérience a changé, de la perspective de ne plus êtres dépendants de l’énergie des êtres humains. Mais nous sommes restés infiniment constants dans l’expérience de nous-mêmes dans les dimensions et pouvons donc vous donner une direction et vous aider efficacement.

L’énergie comme la vie n’est pas quelque chose qu’il vous est possible de perdre ou de drainer : elle reste constante à l’infini. Qui nous sommes comme vie ne peut pas être tué, drainé ou vidé. Donc, si vous expérimentez de la fatigue ou une « perte » d’énergie, vous savez que votre esprit vous permet encore de vous limiter. Souvenez vous que qui nous sommes reste constant et stable à l’infini. L’esprit comme conscience a des limitations et se fatigue car il ne soutient pas la vie pour plus de temps que vous ne l’avez « entraîné » à le faire.

Le portail, quand elle quitte son corps, peut déambuler parmi les êtres dimensionnels dans les dimensions et est complètement consciente de tout. Elle revient dans son corps et peut se souvenir clairement de ce qu’elle a fait et comment. Les deux « mondes » ne sont donc pas séparés dans son esprit et elle peut donc être clairement dans n’importe quelle dimension en se souvenant de toutes les informations qu’elle transmet ensuite. Elle sort de son corps complètement avec toutes ses « informations » comme qui elle est et intègre les dimensions. La même chose se produit quand les êtres dimensionnels intègrent le portail : ils s’intègrent complètement en tant qu’eux-mêmes dans le corps physique, le portail.

Nous venons souvent participer dans ce monde. Nous restons pour un jour et nous expérimentons ce que c’est de dormir, de voir des films ou de sortir et d’essayer différentes choses auxquelles prennent part les humains dans ce monde.

Ce qui est important pour les dimensions, c’est de ressentir ce monde avec vous, façon de parler. Nous ne restons dorénavant plus dans les dimensions à vous regarder comme nous en avions l’habitude. Nous marchons maintenant, dans la 3D, ici sur Terre, avec vous, et nous participons pleinement à ce que vous expérimentez. Quand nous venons à travers n’importe quel canal, nous participons complètement à ce que vous faîtes ici, dans la 3D, en tant que nous-mêmes, de sorte que nous ne sommes plus séparés de vous, mais plutôt que nous puissions avoir beaucoup d’aperçus du comportement et de l’expérience humaine pour mieux pouvoir vous assister. Quel meilleur moyen d’assister les êtres humains que de vivre réellement comme vous le faîtes dans votre propre expérience de vous-même. Une solution pratique de compréhension est ce sur quoi nous sommes en train de travailler. Dorénavant, le Paradis n’assiste plus les humains en partageant simplement des informations avec eux. Le Paradis participe maintenant pleinement afin de nous assister nous-mêmes en vivant les mots, et donc vous assister vous à faire de même.



Notes à propos de la traduction

1 dans le texte original : « aware » ou « awareness », terme qui n’a pas d’équivalent correct en Français et qui peut vouloir dire perception, ouverture, sensibilisation ou conscience dans le sens d’avoir conscience, de s’apercevoir, de remarquer, en opposition à la conscience (« consciousness ») de l’esprit ;

2 dans le texte original : « de-manned », plus un homme, déshumanisé. Chez Desteni, il existe un procédé de décortication du mot de sorte à voir les multiples mots en formant un seul au niveau phonétique ;

3 définition provenant du site http://www.ophtalmologie.fr. Les autres définitions traduites à partir de la version originale proviennent du Random House Dictionary.

Ecriture : Jack/Sunette/Dimensions

Transcription : Andrea

Traduction de l’Anglais : Christophe

(01/06/2009)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :